Le calendrier des vendanges, qui décide ?

La date des vendanges dans chaque vignoble est officialisée grâce au ban des vendanges*, qui est  un arrêté préfectoral déterminant le début de celles-ci. Cette période représente l’aboutissement de toute une année de soin et d’attention prodigué à la vigne.

Bien qu’on ne puisse jamais déterminer les dates des vendanges trop à l’avance, celles-ci se déroulent en général d’août à octobre en fonction des régions et se décident entre les différentes organisations des producteurs.

Les vins du Languedoc-Roussillon ont la côte à l’étranger

Depuis 2013, les vins du Languedoc Roussillon ont la côte ! L’exportation des vins AOP et IGP est en hausse alors que les exportations des vins français accusent une certaine baisse. Les vins de la marque Sud de France sont donc de plus en plus performants sur les marchés étrangers et signent la réussite de la stratégie internationale du Languedoc Roussillon.
L’Asie et plus particulièrement la Chine constitue le marché le plus dynamique à l’export pour les vins du Languedoc Roussillon. La Chine est le premier client en valeur et le second en termes de volume. Le Languedoc Roussillon est la deuxième région exportatrice de vins en Chine derrière Bordeaux, une nouvelle plutôt réjouissante !
En Europe, l’Allemagne constitue le premier partenaire, en terme de valeur. Au Royaume-Uni, les vins Sud de France marquent aussi une nette progression, +3% pour les AOP et +9% pour les IGP. Sur cette même période, les vins de Bordeaux et Bourgogne sont eux en baisse.
Aux Etats-Unis, les vins du Languedoc offrent une très belle surprise : une croissance spectaculaire de près de 30% pour les AOP et de plus de 13% pour les IGP.
Les vins Sud de France mettent en place de nombreuses actions collectives pour perpétuer et accélérer le dynamisme des vins du Languedoc-Roussillon. Ils étaient présents à Vinisud à Montpellier, Prowein en Allemagne, International Wine Fair au Royaume-Uni. L’implantation de « Maisons du Languedoc-Roussillon » à l’étranger permet aussi de renforcer la stratégie de la région sur les territoires d’exportation. Au total, presque 500 actions ont permis de coordonner le dynamisme de la filière vin du Languedoc Roussillon et de perpétuer son dynamisme. Les vins du Languedoc ont donc un bel avenir !
http://www.vinotrip.com/

Le vin au verre en vogue sur les grandes tables !

Depuis peu le vin au verre s’impose dans les restaurants étoilés. Certains se sont équipés d’une technologie permettant la conservation d’un vin entamé en remplaçant l’air par de l’azote, un gaz neutre. Le contexte économique et le discours sanitaire encourageant la modération favorisent aujourd’hui la vente de vin au verre. En France le « wine bag » qui consiste à repartir avec sa bouteille entamée mais pas terminée n’a jamais été un succès !

Ca bouge parmi les appellations du Languedoc !

Après Bordeaux, au Languedoc de fêter son millésime 2015 en primeur ! La Languedoc Week se tient cette semaine à Carcassonne. En ouverture des dégustations, Jérôme Villaret, le directeur de l’interprofession des vins du Languedoc, a fait le point sur la hiérarchie des appellations d’origine et des indications géographiques des vins de la région.
« Nous fêtons cette année les 80 ans du Muscat de Frontignan, première AOC du Languedoc, et le travail continue ! », résume Jérôme Villaret en ouverture de sa conférence. Le directeur du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc présentait les dernières avancées d’une hiérarchisation qui se déploie depuis 2011. « En 2007, l’AOC Languedoc a remplacé l’AOC Coteaux du Languedoc. Elle s’étend des Pyrénées au Gard, elle a vocation à former le socle de l’offre régionale de nos vins d’appellations. » Depuis, toutes les appellations du Languedoc-Roussillon cherchent leur place dans la pyramide bâtie sur ce socle de l’AOC régionale Languedoc. Directement au-dessus du socle, les grands vins, d’appellation sous-régionales, les Corbières, Minervois, Saint-Chinian, Côtes du Roussillon… Puis encore au-dessus, les appellations plus restreintes encore, communales ou cru comme il en existe déjà (Minervois-La Livinière, Saint-Chinian-Berlou ou Roquebrun et Corbières-Boutenac, mais aussi La Clape ou Maury).

Qui sont les prochaines AOC du Languedoc-Roussillon ?
« Cette hiérarchie doit nous permettre de rendre l’offre du Languedoc plus lisible pour le consommateur et de mieux valoriser nos crus », explique Jérôme Villaret. « Nous avons besoin d’aller vite, aussi parce que nous sortons d’une crise viticole qui a vu des arrachages toucher en premier ces terroirs fragiles, en zone de coteaux, qualitatifs mais peu productifs. Nous devons protéger ces terroirs fragiles et le meilleur moyen de le faire est de soutenir leur rentabilité.

Retrouvez cet article complet sur Terre de vins

La filière Vin lance une campagne d’information sur les repères de consommation

2.3.4.0… Qui connaît ces 4 chiffres de la consommation responsable validés par l’OMS ? Trop peu de français, puisque 9 sur 10 les ignorent selon l’institut Harris ! Ils sont pourtant utiles puisqu’ils donnent un cadre très clair à la notion de modération ainsi qu’une définition de la consommation excessive.
C’est pourquoi Vin & Société démarre ce 6 décembre une campagne d’information sur les bonnes pratiques juste avant les fêtes de fin d’année.

Vin-&-Societe_Annonce-vin-rouge

lire plus…

Millésime 2015, un Languedoc d’exception

Après les mois de juin et juillet secs, les pluies d’août ont permis une belle maturité sur les rouges comme sur les blancs. En Corbières l’année a été tranquille avec des vins très ensoleillés et de belle qualité. 2015 devrait être une très belle année pour la plupart des appellations languedociennes.

(Source : lefigaro.vin)

Qui boit le plus de vin en France ?

C’est la région Sud-Ouest (Loire Atlantique, Vendée, Poitou-Charentes) qui arrive en tête avec un prix moyen par litre de seulement 3,70€.  Les habitants du Nord sont eux les plus gros consommateurs de vins effervescents avec plus de 33 millions de bouteilles.

Source : FranceAgriMer

Les IGP du Languedoc sortent le 3e jeudi d’octobre !

Ce sont les premiers contacts avec le millésime 2015 ! la date coïncide avec la fin des vendanges des cépages les plus tardifs

Les vins primeurs ou nouveaux sont le plus souvent issus d’une fermentation alcoolique à basse température qui permet la formation d’arômes gourmands dit « amyliques ». Faute de temps, les vins nouveaux ne passent pas toujours par la case de la deuxième fermentation, la fermentation malolactique. D’où leur fraîcheur, mais aussi la recommandation des Anciens de ne plus boire les vins nouveaux après Pâques. Nous n’attendrons donc pas le printemps pour déguster les Vins Nouveaux d’IGP en Languedoc-Roussillon !

pour tout savoir sur les vins nouveaux IGP Languedoc : http://www.terredevins.com/actualites/vins-nouveaux-les-igp-du-languedoc-roussillon-ouvrent-le-bal/