Rennes, vendredi 11 décembre 2015. C’est soir de match dans la capitale bretonne. Les rouges et noir reçoivent Caen. À quelques mètres du Roazhon Park où se pressent déjà les supporters, une douce effervescence s’est emparée du V&B. Ici on se presse autour de Charles-Walter Pacaud, venu spécialement du Languedoc pour présenter les vins de son domaine La Croix Chaptal. L’artisan-vigneron n’est pas là en terre inconnue : « La Bretagne est un pays conquis depuis très longtemps par les vins du Languedoc. Les Bretons ont été parmi les premiers amateurs à comprendre l’évolution et la qualité de nos vins », remarque-t-il. Aussi, c’est avec plaisir qu’il revient à Rennes pour faire déguster notamment ses Terrasses du Larzac.

Des cuvées très prisées
En tête des AOC Terrasses du Larzac, la Cuvée Charles, la cuvée historique.
Quand en 1999 j’ai acheté le domaine et réalisé mon rêve d’étudiant, je rêvais de faire ce vin, précisément. C’est un aboutissement. J’ai réalisé l’assemblage dès la première année. Aujourd’hui la Cuvée Charles est le porte-drapeau du domaine, une valeur sûre des Terrasses du Larzac, confie Charles-Walter Pacaud. Et ce ne sont pas Karine et Sophie, en connaisseuses, qui le démentiront :
Au début, nous avons senti des notes de cuir, puis très vite c’est le musc qui prend le dessus, il est bien prononcé dans la Cuvée Charles, apprécie Karine
Le cuir se retrouve vraiment plus sur la Cuvée Déodat de Séverat !, renchérit Sophie.
Cette cuvée est plus originale, je l’ai imaginé en l’honneur du moine Bénédictin qui aurait planté les premières vignes du domaine au Xème siècle, elle porte son nom, répond le vigneron.

Une géologie exceptionnelle
À 30 kilomètres au Nord-Ouest de Montpellier, les glaciers et torrents ont transporté des roches du Larzac – calcaire, granit, silex, schiste, basalt – lesquelles se sont déposées là en terrasses géologiques. Les Terrasses du Larzac étaient nées ! Et les photos du domaine exposées par Charles-Walter Pacaud interpellent les dégustateurs d’un soir, ils notent notamment celles où on voit de l’herbe entre les ceps :
Oui, c’est assez rare, mais moi je pratique en effet l’enherbement naturel maîtrisé depuis 2000, cela permet un vrai respect de la biodiversité, raconte alors le propriétaire du domaine.
En amatrice éclairée, Karine goûte l’ AOC du Languedoc « Les Sigillées », un vin fin et minéral justement, dans lequel s’expriment toutes ces roches millénaires !
Il est très fleuri, il y a une touche de pamplemousse et une belle fraicheur, atteste la jeune femme avant d’ajouter : il est idéal pour un apéritif ou sur un poisson.
Oui, c’est un vin facile, accessible, on peut aussi idéalement le servir avec une jolie tarte aux poireaux, conseille le vigneron
Karine approuve : Bien sûr ! Je n’y avais pas pensé !

Quand le Languedoc convainc une jeune femme élevée dans le vignoble du Muscadet !
Quand Emilie entre au V&B ce vendredi soir elle n’a aucun a priori. Pourtant, la jeune femme donne immédiatement le ton : J’ai été élevée dans la Muscadet vous savez… Je ne pense pas spontanément aux vins du Languedoc, alors je vais goûter.
La Cuvée Charles, la Cuvée Déodat de Séverat… Emilie semble apprécier… verdict ? Il est bon !  lance-t-elle un grand sourire aux lèvres, conquise !

Tout comme d’autres jeunes gens venus au V&B comme ils le font avant chaque match de foot, pour boire une bière et qui repartiront ce soir-là sous le charme des vins du Languedoc et surtout des Terrasses du Larzac.
Il n’y a certes pas de vignes en Bretagne, mais les Bretons savent goûter et apprécier à leur juste valeur les bons vins !

Miss Restovin Bretagne

V&B – 222 route de Lorient – 35000 RENNES – tél : 02 99 54 48 29 – www.vandb.fr/magasin/rennes/

V&B_rennes  Emilie---copie  Avec-du-chocolat---copie